Sélectionner une page

Un épisode de canicule va s’abattre sur la France cette semaine. 5 départements sont déjà en alerte. Paris et la petite couronne (75-92-93-94) ainsi que la Seine-et-Marne (77) sont en alerte orange pour canicule dès ce lundi. Les consignes générales s’appliquent à tous, et en particulier aux personnes les plus fragiles. Mais y-a-t-il des recommandations particulières pour les personnes qui souffrent d’allergies lors de fortes température? On fait le point avec vous sur ces chaleurs exceptionnelles.

Informez-vous sur les pics de pollens

Les pics polliniques, l’humidité et les effets de la pollution atmosphérique vont s’ajouter à ceux de la chaleur. Si vous êtes asthmatique, vous souffrirez probablement de ce cocktail explosif.

La carte de vigilance du RNSA indique au 21 juin un risque d’allergie associé aux pollens de graminées très important sur l’ensemble du territoire.

Les pollens d’olivier et de chêne restent bien présents autour de la Méditerranée avec un risque d’allergie associé de niveau faible à moyen. En ce qui concerne les pollens d’urticacées sont très abondants dans l’air sur l’ensemble du territoire avec un risque d’allergie ne dépassant toutefois pas le niveau faible. Enfin, les pollens de plantain, d’oseille, de tilleul et de chataîgnier ne gêneront pas les allergiques.

Consultez le site du RNSA pour connaitre la situation pollinique de votre département et adapter votre traitement si besoin.

Consultez un professionnel de santé

Si vous avez une question sur votre santé ou celle d’une personne de votre entourage, ou sur la pertinence de continuer un traitement pendant la canicule, consultez un professionnel de santé. Ne modifiez jamais votre traitement sans l’avis de votre médecin traitant. Votre pharmacien pourra également vous conseiller pour bien conserver vos médicaments sensibles à la canicule.

L’objectif n’est évidemment pas d’engorger les cabinets médicaux. Mais si vous souffrez d’une maladie chronique et/ou suivez un traitement médicamenteux au long cours et que vous n’avez pas consulté récemment votre médecin traitant, demandez lui conseil. Par téléphone ça fonctionne aussi!

Mettez vos médicaments à l’abri de la chaleur

NE JAMAIS LAISSER UN AUTO-INJECTEUR D’ADRENALINE DANS UNE VOITURE

Pour rester efficace, votre stylo auto-injecteur d’adrénaline doit être protégé des fortes chaleurs. Comment conserver et transporter son stylo quand il fait plus de 30°C? L’adrénaline n’aime pas quand il fait trop chaud, mais elle supporte pas le froid!

Placez votre stylo dans le bac à légumes de votre réfrigérateur, mais attention, pas à une température inférieure à 4°C.

Utilisez une boîte, un sac isotherme non réfrigéré pour le transporter.

Ne le laissez jamais dans une voiture.

Pensez à vérifier, par la fenêtre de contrôle, la couleur de la solution pour vous assurer de sa stabilité : elle doit être limpide et incolore. Si la solution devient trouble ou change de couleur, c’est que l’adrénaline qu’elle contient est altérée. Rapprochez-vous de votre pharmacien pour procéder au remplacement du stylo. En cas d’urgence allergique, si vous n’avez qu’un stylo avec une solution trouble, qui a changé de couleur ou qui est périmé, vous pourrez quand même l’utiliser. Il sera moins efficace mais quand il s’agit d’une urgence vitale, il vaut mieux moins que rien. Certaines marques de stylo ont d’ailleurs retiré la fenêtre de contrôle.

Gardez vos enfants à la maison

Si votre emploi du temps le permet, évitez de mettre vos enfants à l’école jeudi et vendredi, d’autant plus s’ils sont asthmatiques. En effet les bâtiments ne sont pas construits avec des normes spécifiques. Ils ne sont pas équipés de salle climatisée comme c’est le cas des EHPAD depuis la canicule de 2003. Les bâtiments comportent souvent beaucoup de fenêtres, ce qui va rendre plus difficile la régulation thermique. Les enfants comme les enseignants vont souffrir de la chaleur.

Cependant, si vous n’avez pas d’autre choix que de scolariser votre enfant en cette fin de semaine, sachez que vous ne serez pas de mauvais parents pour autant. Nous serons nombreux dans ce cas de figure.

Tout d’abord, anticipez autant que possible la fatigue du personnel , la votre et les points de friction qui pourraient apparaître. Rappelez au personnel encadrant que votre enfant est asthmatique, et ce même s’il n’a pas de Protocole d’Accueil Individualisé pour asthme. Rappelez-leur la conduite à tenir en cas de crise car le risque de crise est majoré pendant la canicule.

Les stylos auto-injecteurs d’adrénaline auront eux aussi besoin d’être mis à l’abri.

Enfin, mettez dans le cartable de votre enfant une grande bouteille d’eau, une casquette, de la crème solaire, un brumisateur ou un petit jeu d’eau. En bref, tout ce qui pourra l’aider à être plus confortable par grosse chaleur. Pour le goûter, privilégiez les fruits.

Privilégiez la climatisation au ventilateur

Il est difficile de dormir lorsque les températures avoisinent les 30 degrés la nuit. Pourtant, dormir avec le ventilateur allumé est pourtant une fausse bonne idée pour les personnes allergiques ou asthmatiques.

Le principe du ventilateur est de brasser l’air pour nous apporter de l’air et nous rafraichir. En tournant à pleine vitesse, le ventilateur ne brasse pas seulement l’air, mais aussi toutes les particules présentes dans la pièce : pollens, acariens… Il augmente le risque de faire une réaction allergique, et de passer une nuit moins bonne que celle qu’on aurait souhaité.

L’autre inconvénient du ventilateur est qu’il a tendance à assécher la peau, surtout si le flux d’air est en direction du lit. Il peut causer des irritations et des rougeurs. Par conséquent, dormir nu comme un ver dans un courant d’air est à proscrire si vous souffrez d’eczéma ou de dermatite atopique.

Alors comment faire pour se rafraîchir?

Hydratez-vous régulièrement et évitez les efforts physiques

Prenez une douche plus chaude que la température de votre pièce. Vous vous sentirez rafraîchi plus longtemps que si vous preniez une douche fraîche.

Mouillez votre corps, avec des brumisateurs, des jeux d’eaux, ou simplement un linge humide qui sera mouillé régulièrement.

Vérifiez que votre maison est équipée pour lutter contre la chaleur

La chaleur c’est bien le cœur du problème de cet épisode de canicule.

  • Assurez-vous que vos volets, stores ou rideaux occultant fonctionnent correctement.
  • Contrôlez votre réfrigérateur et votre congélateur. Votre réfrigérateur doit avoir une température entre 0°C et 7°C avec une moyenne de 4°C à 5°C.  Votre congélateur doit avoir une température de -18°C. Au besoin, dégivrez-le pour une meilleure performance (la planète et votre portefeuille vous diront merci).
  • Assurez-vous d’avoir de quoi faire des glaçons.
  • Équipez-vous d’un climatiseur.

S’il fait trop chaud chez vous, vous pouvez aller dans les lieux climatisés comme les centres commerciaux ou les cinémas. Enfin, sachez que les petites communes ont aussi un plan canicule et pourront ouvrir les églises pour profiter de leur fraîcheur.

La ligne téléphonique Canicule Info Service est mise en place par le ministère de la santé et des solidarités.

Pour toute question sur la canicule, le ministère de la santé et des solidarités a mis en place une ligne dédiée.

En cas de malaise, contactez le 15.

Sources

Météo France : vigilance météorologique

RNSA : alerte pollens

Ministère des solidarités et de la santé : canicule et fortes chaleurs 2019

AFSCA pour les consommateurs : organiser son réfrigérateur